Weekend à Bordeaux, deuxième jour

Weekend à Bordeaux, deuxième jour

Levés tôt, en ce samedi matin, nous expédions un copieux petit-déjeuner avant d’explorer la ville.

La Place des Quinconces

Après une flânerie au cœur du vieux Bordeaux, avec ses maisons en pierre blanche, nous faisons nous promenons sur les quais au bord de la Garonne depuis le pont de pierre jusqu’aux Quinconces qui doit son nom aux arbres plantés en quinconce.

Sa principale curiosité est le monument aux Girondins constitué d’une grande colonne surplombée de la statue de la liberté brisant ses chaînes et posée sur un socle entouré de bassins et de statues en bronze. La place abrite également les deux statues en marbre blanc de Montaigne et Montesquieu.

La Rue Saint Catherine

Direction ensuite rue Sainte Catherine (1 250m), la plus longue rue commerçante d’Europe, il faut le dire ! Intégralement piétonne, elle relie les places de la Victoire et de la Comédie (Grand Théâtre). Là, pour qui veut faire les boutiques, c’est le grand bonheur, concentration des plus grandes enseignes. Comme nous ne sommes pas des « fashionista », nous décidons plutôt de retrouver le Bordeaux authentique en allant dans le quartier Saint Michel.

Quartier Saint Michel

Place Canteloup, nous découvrons la Basilique Saint Michel au style gothique flamboyant ainsi que ses catacombes.Mais, déception ! Le marché neuf n’est pas là ! En fait, il s’est déplacé en raison de travaux et réintègrera prochainement son ancestrale place. Grand marché traditionnel, il se déroule tous les lundis et samedis matins sur les Quais de la Salinière et la Place Dubourg. Pour ma part, j’y ai découvert des tissus vraiment pas chers à tomber par terre ! Le dimanche, il se transforme en puces et brocante.

Je commence à avoir faim et mal aux pieds. Du coup, nous atterrissons « Au Bon Accueil » (12 quai Monnaie), où nous sommes comblés par la délicieuse cuisine traditionnelle.

Le CAPC

Après le café, le centre des Arts contemporains de Bordeaux ( Rue Ferrère) nous accueille dans l’ancien entrepôt des denrées coloniales, Lainé. Il abrite une des plus géniales collections d’avant-garde, d’art conceptuel, de Land Art et d’Arte Povera. Plus de 1 000 œuvres et 140 artistes. A ne manquer sous aucun prétexte !

La Tour Pey-Berland

En sortant, après une boisson place Camille Julian , nous avons continué notre promenade dans Bordeaux à la place Pey-Berland, un incontournable avec, la Cathédrale Saint-André , la statue de Jacques Chaban-Delmas et bien sûr la tour éponyme dont nous n’avons pas eu le courage de monter les 232 marches pour accéder à la terrasse d’où on a, parait-il, une vue panoramique éblouissante.

Le quartier des Chartrons

Nous voulions en effet garder nos dernières forces pour faire quelques pas dans le jardin de l’hôtel de ville, le Palais Rohan, lieu romantique de Bordeaux et dans le quartier branché des Chartrons réhabilité au début des années 2000. Nous passons à proximité de la cité mondiale du vin et par la rue Borie où se trouve le musée des Chartrons (histoire du négoce du vin et du quartier).

Nous avons enfin terminé notre très longue et épuisante journée par un repas beaucoup trop copieux au K Baroque, quai des Chartrons, dans un cadre théâtral et intimiste très étonnant avec une cuisine française revisitée (dorade rôtie gingembre citronnelle pour l’un et Magret aux éclats de K-rambar). Un peu cher mais ça vaut vraiment le détour pour l’atmosphère.

Laisser un commentaire

Edito : Bienvenue sur le blog de voyage : Oh my trip ! Un blog de voyage qui relate notre aventure aux quatres coins de la planète et finalement surtout en Europe ou se cache pleins de trésors ...